quand on veut on peut !

Publié le par thact


Quand on se donne  les moyens ….

En parallèle certains n’ont plus leur place en psychiatrie, le tri va commencer à se faire comme je l’ai déjà dit. Placés en maison de repos, de retraite avec dérogation,pour les plus jeunes en centre d’accompagnement par le travail méme.
C’est bien de placer les patients dans les maisons de retraite, mais les infirmières ne sont pas habituées à ce genre de pathologies donc, appels fréquents venez les voir, venez nous voir, et reprenez les !
Pas habituées, c’est vrai les filles vont être formées gratuitement un après-midi par semaine aux sensibilisations des pathologies psychiatriques, c’est nouveau et ça marche !
On ne nous contacte plus pour des petits bobos styles angoisses  et autres elles gèrent très bien et l’on passe une fois par semaine à la maison de retraite !
Beau travail !
On va attaquer  les protocoles, d’abord médicamenteux, ce sera une grande guerre avec les pharmaciennes pour se mettre au top, puis les protocoles de focntionement de service !
C’est nouveau et ça marche !
On respecte les droits des patients de plus en plus, ils sont pris en charge et en règle dès leur arrivée, ils savent ce que nous allons faire avec eux, comment ils vont êtres soignés, par qui et quand, ils connaissent leurs droits puisqu’on leur énonce à l’arrivée, certains ont des leçons à prendre encore de nos jours !
Le service est à la fois animé et calme, agréable et à flux tendu, envié et jalousé !

Publié dans histoire de choix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article