Comment évoluer

Publié le par thact

Ou comment  évoluer


Bon au moins le dimanche il y moins de cons qui bossent surtout l’après midi, le créneau est pris !
Je peux faire le cahier de rapport du soir ?
À non c’est le plus vieux qui le fait, et en cas, de toute façon je vais être proposé surveillant, alors c’est moi qui le fait !Merde je croyais qu’i y avait moins de con erreur !
Bingo on a trouvé le bon, il sera surveillant qu’il a dit, mais le seul hic c’est que tous les autres infirmiers sont passés surveillants sauf lui, c’était la brèle du service, le vrai quoi il n’y en avait qu’un comme celui-là on est tombé dessus !C’est toujours pareil, il en un qui y croit tout le temps, il fayote, et ses copains du syndicat ne disent rien, mais eux ils passent chef !
Bref sa plus grande activité de la journée c’est le cahier de rapport, moment important, juste soit avant soit après l’apéro, ce qui change tout !Le reste de la journée, jeux de cartes, et autres occupations depuis plus de vingt ans, il faut dire que le matin, on se fait la maison, construction, amélioration, et l’après midi, on va passer le temps à l’hôpital psy  comme infirmier !
Rien de tel  pour revaloriser une profession qui a besoin de reconnaissance, qui a eu ses heures de gloire avec ses célèbres aliénistes initiateurs de la psychiatrie institutionnelle, et ouvertures des hôpitaux psy sur le monde, l’extérieur, et la reconnaissance de son personnel spécialisé.

Publié dans histoire de choix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article