vous les gros bras !

Publié le par thact


Récupérateur d’agités !


Donc voilà aussi les joies et les contre parties de la sectorisation, la psychiatrie à domicile mais à nos risques et périls.
Pour information le SAMU n’existe pas encore.J’en sais quelque chose car en tant que bénévole de la sécurité civile, nous n’avons que des ambulances pour intervenir avec les pompiers.
Par contre ailleurs on verra que le SAMU sera utile dans d’autres situations.
Du coup le préfet habilité a délivrer des P. O. à l’époque ce sont des placements d’office dont la loi date de 1838  en profite pour décider que comme il y a des spécialistes sur le secteur des infirmiers baraqués, ils iront chercher les gens dangereux chez eux !
Là le préfet est gentil ,mais il arrive parfois que l’on ne trouve pas les gens ou l’on nous a indiqué d’aller se faire agresser. Donc la police va les chercher, on veut bien les aider d’accord mais pas plus.
il nous envoie  au carton,c'est son problème ,pas le notre !

(De toute ma carrière, je ne me suis fait agresser qu’une seule fois par une personne  en état d’excitation extrême ,qui avait réussi à rentrer dans l'hôpital ! )

Publié dans le secteur c'est quoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article