Un peu d'histoire pour comprendre

Publié le par thact




Un peu d’histoire

Les « gardiens de fous  »vont disparaître définitivement et je serais un remplaçant de ceux cis quand je rentrerai suite au concours comme élevé infirmier. J’ai remplacé un « infirmier autorisé  ».
Petit retour en arrière pour savoir qu’a l’époque de Pussin qui était un surveillant, ne l’oublions pas, Monsieur le docteur Pinel avait remarqué la tendance de ce monsieur à être libérateur des chaînes auxquels étaient attachés certains malades.
Jean-Baptiste Pussin devient en 1785 "gouverneur de l'emploi de Saint-Prix" à Bicêtre. Dans ce service réservé aux fous, il se révèle un authentique pionnier de la psychiatrie moderne.
Le gouverneur est aidé par des garçons de service choisis parmi les malades de l'emploi: selon un très ancien usage en effet, un fou peut une fois guéri y rester comme employé, quitte à repasser au rang des aliénés si rechute il y a.
En fait Jean-Baptiste Pussin et sa femme ont déjà commencé les réformes humanitaires ayant pour objectif de supprimer cette "coutume barbare de l'usage des chaînes" pour les aliénés.
Jean-Baptiste Pussin, "chef de la police intérieure des loges, gouverneur des sous employés" osa le premier "le geste inaugurateur". Il commença par choisir le personnel parmi les malades guéris ou les convalescents. Puis il s'agit, et cela durera jusqu'à la découverte des neuroleptiques, de conditionner les malades par un système de punitions / récompenses, de bons malades / mauvais malades.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article